Le Conservatoire botanique national de Bailleul
Accueil > Le CBNBL > Nos financements européens
Augmenter la taille des caractères Réduire la taille des caractères Inserez cet article dans votre blog

Deux années d’étude des characées de la façade littorale de la Somme

En 2016, le CBNBL s’est vu confier par le Syndicat mixte Baie de Somme - Grand Littoral une étude spécifique des herbiers à Characées.

La première phase de ce travail s’est déroulée en 2016 dans les marais arrière-littoraux, la basse vallée de la Somme et la vallée de l’Authie. La seconde phase, programmée en 2017, concerne le Hâble d’Ault et le massif dunaire de la baie de Somme à la Baie d’Authie. L’ensemble des secteurs prospectés (et à prospecter en 2017) correspond aux sites Natura 2000 « Estuaires et littoral Picards » et « Marais arrière-littoraux picards ».

L’objectif de l’étude est de mettre en avant les spécificités de ce territoire concernant le groupe des Characées, de décrire les communautés observées, de mettre en avant les zones à enjeux et de proposer des méthodes de gestion pour la conservation de ces herbiers.

La première phase de l’étude a permis de recenser 19 taxons de Characées ce qui correspond à un peu plus de 50 % de la richesse spécifique du territoire picard (soit 45 % de la richesse spécifique nationale). Parmi les espèces les plus remarquables répertoriées, on peut citer : Chara canescens, Chara polyacantha, Nitella translucens, Nitella capillaris et Nitella opaca.

Bien que l’inventaire ne soit pas exhaustif pour les végétations, onze types de communautés ont été répertoriés. Cette richesse phytocénotique est à mettre en parallèle avec la richesse spécifique globale et la diversité des biotopes présents sur le périmètre de l’étude. Plusieurs végétations, d’après les connaissances actuelles, sont à considérer comme rares très rares à l’échelle de la Picardie.

Pour conclure, le premier secteur d’étude est un territoire très original d’un point de vue charologique. La qualité des milieux, leurs diversités et la gestion pratiquée sont en effet propices à l’expression d’une richesse spécifique et phytocénotique élevée. Il conviendra de prendre en compte ces éléments afin de garantir la conservation et le maintien d’une flore charologique rare et diversifiée.

La deuxième phase, commencée en avril 2017, nous promet déjà des résultats très intéressants.

En effet, Chara curta (ou Chara aspera var. curta), taxon non revu depuis 1972 par Micheline Guerlesquin dans le Hâble d’Ault, a été retrouvé à 6 reprises dans les dunes du Marquenterre !

Légende photo : Végétation à Characées sur le marais de Ponthoile (80) © T. Prey


Jolie plante
illustrations de pied de page
CBNBl - Hameau de Haendries - F - 59270 Bailleul - Tel. 03.28.49.00.83 - Fax. 03.28.49.09.27 - Mel. infos@cbnbl.org