Le Conservatoire botanique national de Bailleul
Accueil > Le CBNBL > Nos actualités
Publié le 16 septembre 2011
Augmenter la taille des caractères Réduire la taille des caractères Inserez cet article dans votre blog

Protection réglementaire n’est pas forcément gage de préservation

Au cours de l’été, deux populations de plantes protégées et inscrites à l’annexe II de la Directive « Habitats-Flore-Faune », le Sisymbre couché (Sisymbrium supinum) et l’Ache rampante (Apium repens), ont été détruites.

Le Conservatoire botanique national de Bailleul est intervenu sur ces deux dossiers de destruction en lien étroit avec les services de l’Etat (DREAL Picardie et DDTM de la Somme et DDT de l’Oise).

La petite population de Sisymbre couché située dans le nord de l’Oise, à la base d’une ancienne carrière de craie, a été ensevelie sous plusieurs dizaines de mètres cubes de terres et de gravats ; la restauration de la population sur le site étant impossible, les acteurs impliqués dans ce dossier s’orientent vers la mise en œuvre d’une gestion conservatoire des pelouses subsistantes dans le secteur. Le propriétaire est passible de poursuites judiciaires importantes, compte tenu des quatre infractions constatées.

En moyenne vallée de la Somme, la population d’Ache rampante détruite était connue d’une mare de chasse ; cette dernière a été curée sans que la présence de l’Ache ne soit signalée préalablement au propriétaire… Les individus d’Ache rampante qui se sont redéveloppés sur les boues de curage à l’automne ont été, pour partie, pris en charge par le Conservatoire pour être placés en jauge cet hiver et replantés au printemps prochain sur les berges de la mare que le propriétaire s’est engagé à re-profiler.

Ces deux tristes affaires nous montrent une fois de plus que l’effort de connaissance, indispensable pour localiser les populations de plantes menacées ou protégées, doivent faire l’objet d’une information auprès des propriétaires, notamment dans le cadre de l’instruction des dossiers de déclaration ou d’autorisation de travaux. Par ailleurs, une vigilance et une surveillance du territoire plus importantes sont nécessaires afin de responsabiliser nos concitoyens vis-à-vis de la protection de l’environnement en général et de la nature en particulier.

Légende de la photo Mare ayant été curée dont le fond était anciennement couvert d’Ache rampante (Photo Charles Etienne Bernard).


Jolie plante
illustrations de pied de page
CBNBl - Hameau de Haendries - F - 59270 Bailleul - Tel. 03.28.49.00.83 - Fax. 03.28.49.09.27 - Mel. infos@cbnbl.org