Le Conservatoire botanique national de Bailleul
Accueil > Le CBNBL > Nos actualités
Publié le 20 décembre 2012
Augmenter la taille des caractères Réduire la taille des caractères Inserez cet article dans votre blog

Vers une meilleure connaissance des bryophytes du Nord – Pas de Calais

Connaissez-vous ces petits êtres verts, bien insignifiants de prime abord et auxquels on n’accorde généralement guère d’intérêt, sauf lorsqu’ils envahissent nos pelouses ou colonisent nos toitures ?

On les nomme « bryophytes »  ; ce sont (des plus connus aux plus confidentiels) les mousses, les sphaignes, les hépatiques et les anthocérotes.

En y prêtant attention et en y regardant d’un peu plus près, vous allez vite remarquer qu’ils sont partout, sur le sol que nous foulons, sur les murs et les rochers, sur les écorces des arbres, en ville, dans les milieux dunaires, sur les substrats dénudés des terrils… et dans les pelouses et sur les toitures.

Sont-ils nombreux dans notre environnement ? Nous savons déjà qu’il y a environ 1250 espèces indigènes de plantes vasculaires (fougères et plantes à fleurs) dans le Nord – Pas de Calais. Qu’en est-il des bryophytes ?

Depuis 2011, grâce aux financements du Conseil régional, de la DREAL Nord – Pas de Calais et de l’Europe (fonds FEDER), le Conservatoire botanique national de Bailleul s’est engagé dans un projet dont une des facettes est la réalisation d’un catalogue des bryophytes du Nord – Pas de Calais.

Ce document synthétique repose d’une part sur le recueil des nombreuses données anciennes issues de la littérature et d’autre part, sur une campagne de prospections menées sur le terrain. Le catalogue est en voie de finalisation et est déjà en mesure de nous fournir quelques renseignements précieux afin de répondre à la question posée. On peut estimer qu’il y a dans le Nord-Pas de Calais environ 420 espèces de bryophytes. Certains sont très communs comme la Tortule des murailles (Tortula muralis), présente sur tout type de mur ; d’autres sont par contre beaucoup plus rares, c’est par exemple le cas des quelques espèces caractéristiques des tourbières alcalines, un milieu rare et fragile dans Nord-Pas de Calais.

Depuis le début des prospections entamées il y a seulement deux ans, plus d’une quinzaine de nouvelles espèces pour la Région ont été découvertes ; preuve en est que ce monde des bryophytes n’a pas encore livré tous ses secrets… Pour approfondir le sujet, il faudra encore patienter quelques mois et attendre la publication officielle du catalogue des bryophytes du Nord-Pas de Calais (qui sera consultable en ligne sur le site internet du CBNBl).


Jolie plante
illustrations de pied de page
CBNBl - Hameau de Haendries - F - 59270 Bailleul - Tel. 03.28.49.00.83 - Fax. 03.28.49.09.27 - Mel. infos@cbnbl.org