Le Conservatoire botanique national de Bailleul
Accueil > Nos actions > Mieux connaître la flore et les habitats naturels > L’inventaire
Augmenter la taille des caractères Réduire la taille des caractères Inserez cet article dans votre blog

Le réseau des botanistes bénévoles

Informateurs, sentinelles sur des milieux naturels, une centaine de botanistes bénévoles assure la remontée de plusieurs milliers de données chaque année.
Essentiels pour le recueil qualifié des données, ces particuliers, pour certains impliqués dans des réseaux naturalistes, permettent notamment la constitution d’inventaires communaux sur l’ensemble de la région.
Le CBNBl assure leur coordination, en lien avec les programmes d’inventaires, mais également leur formation afin qu’ils fournissent des informations exploitables et complètes, selon des méthodologies communes.
Vous disposez de connaissances minimales en botanique ? Vous aussi, rejoignez ce réseau !

En 2010, avec le soutien de ses partenaires institutionnels et de fonds Feder, le CBNBl a achevé un second inventaire complet de la flore régionale, commune par commune ; le premier avait été réalisé entre 1970 et 1990 par l’Institut floristique franco-belge (IFFB).
Grâce à la mobilisation du réseau de botanistes bénévoles, et sur la base d’une méthode commune de recueil des données, cet inventaire a notamment permis d’identifier de nouvelles espèces, notamment rudérales, dans des zones directement impactées par l’activité humaine dont les friches industrielles ou gares, mais également dans les champs et les milieux naturels.

Ils sont une centaine, répartis sur le territoire régional, à avoir contribué au recueil de ces milliers de données, aujourd’hui rassemblées dans la base de données DIGITALE. Cet état de connaissances, qui concerne l’ensemble des communes de la région et intègre les spécificités botaniques de divers milieux, peut désormais ête complétée par chaque citoyen, y-compris pour les espèces les plus banales.

Le rôle du réseau de botanistes bénévoles consiste en la remontée d’informations générales sur les espèces et populations de plantes, mais, également grâce à leur présence permanente sur le terrain, ils peuvent également assurer la surveillance et le suivi de milieux fragiles ou d’espèces protégées et alerter en cas d’atteintes portées à ce patrimoine naturel.
Dans le cadre de programmes spécifiques de conservation ex-situ, ces bénévoles recueillent parfois des échantillons pour le CBNBl.

Le guide méthodologique du bénévole

Quel maillage [1] utiliser ? Sur quels milieux concentre-t-on son travail ? Quelles espèces observe-t-on en priorité ? A quelles caractéristiques s’attache-t-on ? Comment les retranscrire pour qu’elles soient exploitables et confrontées à d’autres données ?

Tous ces éléments de méthodologie sont définis et mis à disposition de chaque botaniste bénévole, sous la forme d’un "Guide méthodologique" d’une dizaine de pages.
Au sommaire : des informations sur les programmes régionaux et départementaux, qui permettent de comprendre le contexte général du travail effectué par chacun, mais surtout des éléments de méthodologie qui concernent autant les définitions des différents milieux ou biotopes à isoler que la numérotation des mailles qui découpent notre teritoire régional (maillage défini au niveau européen selon le système de coordonnées UTM - Universal Transverse Mercator ).
Ce guide inclut enfin l’ensemble des outils et supports (bordereaux de relevés) nécessaires au recueil des données puis à leur transmission, qui s’effectue, slon les cas, par courrier postal ou électronique (saisie manuelle sur papier ou informatique sur tableur). Placez votre texte ici

Cette animation du réseau, le CBNBl l’assure via deux à trois rencontres annuelles des botanistes bénévoles, au cours desquelles sont présentés l’état d’avancement des programmes d’inventaire, les actualités liées à la découverte d’espèces ou à des actiosn spécifiques sur des populations menacées.
L’objectif est ici de sensibiliser les bénévoles et de les impliquer dans ces chantiers collectifs, en insistant sur l’importance des clés de détermination, qui permettent d’identifier précisément ces espèces, et de la qualité des relevés effectués.
Ces rencontres sont aussi l’occasion pour ces bénévoles d’échanger des informations sur leurs observations respectives, ou encore de partager leurs expériences ou astuces. Enfin, les sorties sur le terrain permettent, notamment aux débutants, de se former et de bien intégre les méthodes de recueil et de transmission des données.

Grâce à ce réseau actif et qualifié de bénévoles, le CBNBl dispose donc de réelles compétences de terrain, essentielles pour assurer les inventaires, qu’ils soient généraux, sur la base des maillages, qu’ils relèvent de travaux intégrés à des études conventionnées par le réseau RAIN, ou qu’ils se concentrent sur certains sites sensibles particulièrement suivis.
Au sein de ce réseau, chacun assure le suivi de son petit bout de territoire ; certains cependant se sont spécialisés sur certains habitats (les zones humides, les prairies, le littoral, etc), d’autres encore sur des espèces : c’est par exemple le cas des orchidophiles.

Vous aussi, avec motivation et un minimum de connaissances botaniques, vous pouvez rejoindre ce réseau de bénévoles et contribuer à l’enrichissement des connaissances sur les végétaux de nos régions.

- Pour tout renseignement, contactez-nous !


Notes :

[1] surface de référence qui permet de découper un territoire. Plus le maillage est fin, plus l’inventaire sera précis

----------
Videos
Benoit Toussain - Le réseau de bénévoles

Benoit Toussain - Le réseau de bénévoles

----------
Jolie plante
illustrations de pied de page
CBNBl - Hameau de Haendries - F - 59270 Bailleul - Tel. 03.28.49.00.83 - Fax. 03.28.49.09.27 - Mel. infos@cbnbl.org