Programme d’inventaire, d’évaluation et de conservation de la flore sauvage et des habitats naturels en Picardie

image

L’opération, réalisée de 2015 à 2017 a visé à améliorer significativement l’état de la connaissance sur la présence des espèces de la flore (flore vasculaire, bryophytes et Characées), sur l’évolution des populations des espèces les plus menacées à l’échelle européenne mais aussi sur les habitats naturels. Les actions ont été conduites notamment grâce à des prospections de terrain et grâce à la réalisation d’expertises sur des thèmes précis (espèces exotiques envahissantes par exemple).

Les données ont été intégrées à la base de données Digitale2 qui constitue un des piliers sur lesquels devront s’assoir le futur observatoire du patrimoine naturel régional tel que préconisé dans le programme opérationnel 2014-2020 lié aux fonds FEDER.

Plus précisément, le présent programme, a permis les actions suivantes : 

  • animer le réseau des observateurs bénévoles afin de favoriser les échanges d’informations floristiques et leur mutualisation ;
  • finaliser l’inventaire de la flore sauvage dans le département de l’Oise et donc pour le versant sud des Hauts-de-France ;
  • mettre en œuvre des protocoles de suivi des populations de l’annexe II de la Directive Habitat-Faune-Flore, mais aussi de populations d’espèces menacées dans le versant sud des Hauts-de-France ;
  • poursuivre l’élaboration du référentiel des végétations du Nord-Ouest de la France avec notamment la territorialisation par département des listes de végétations bryophytiques et charophytiques ;
  • finaliser l’élaboration du guide des végétations du littoral du Nord-Ouest de la France avec l’intégration des fiches rédigées en 2015 dans Digitale2 pour en permettre une diffusion rapide ;
  • Réaliser des actions (étude et expertises) ponctuelles d’acquisition, et de valorisation de données bryologiques et charologiques à l’échelle du le versant sud des Hauts-de-France.
  • mettre en œuvre des protocoles de suivi relatives aux populations de plantes exotiques envahissantes faisant l’objet d’opérations de contrôle ;
  • élaborer et mettre en œuvre des indicateurs de l’état de la biodiversité et notamment de la flore sauvage afin d’apporter des éléments d’appréciation et d’évaluation des politiques publiques (aux échelles départementales [Aisne et Somme], régionales et nationales) ;
  • renforcer la mise en œuvre d’actions visant à assurer la conservation des espèces végétales les plus menacées (plans régionaux d’actions conservatoires) en liens étroits avec les gestionnaires d’espaces naturels.

Ce programme a été scindé en plusieurs phases (phase 1 menée en 2015, phase 2 en 2016 et phase 3 en 2017). Il a été soutenu par l’Europe dans le cadre du Fonds Européen de Développement Régional, l’Etat, le Conseil régional Hauts-de-France et les Conseils départementaux de l’Aisne, de l’Oise et de la Somme.

Financeurs du projet

Logos FEDER