Tourbières alcalines : les débuts du programme européen « Anthropofens »

le 08 juin 2020
Réalisation d'un relevé phytosociologique sur le marais de Douriez (62) ; © G. Villejoubert, le 26 05 2020

Ce programme de cinq ans est porté par les Conservatoires d’espaces naturels des Hauts-de-France. Il est financé par des fonds européens Life. Il a pour vocation de restaurer 480 ha de marais tourbeux, parmi 13 sites Natura 2000 dans les Hauts-de-France et en Lorraine belge.

Le CBNBL est impliqué dans cet ambitieux projet. Il pilote notamment le suivi de l’état de conservation des habitats d’intérêt communautaire. Ceux-ci feront l’objet d’une restauration au cours des cinq ans du Life.

Les premiers cadrages méthodologiques ont démarré les 19 et 26 mai derniers. Les tourbières alcalines de Saint-Josse et de la basse vallée de l’Authie (Roussent et Douriez) ont accueilli une dizaine de scientifiques des Conservatoires d’espaces naturels des Hauts-de-France et du CBNBL. Le CBNBL est en effet chargé de proposer une méthodologie de suivi-évaluation des habitats tourbeux. Cette méthode a été testée et discutée collectivement.

D’autres actions du CBNBL sont prévues par ce programme Life Anthropofens., telles que la réintroduction d’espèces menacées typiques des tourbières alcalines.

Nous ne manquerons pas de vous tenir régulièrement informés de l’avancement de ces actions.

À très vite dans les tourbières alcalines des Hauts-de-France !

 

Photo : Réalisation d'un relevé phytosociologique sur le marais de Douriez (62) ; © G. Villejoubert, le 26 05 2020