Vous avez dit orthodoxe ou récalcitrante ?

le 22 mar 2020
Leontodon saxitalis

On ne parle pas de religion mais bien de graines ! Les graines (plus exactement les semences) sont un des moyens pour une plante d’assurer une descendance, de se multiplier, de se disperser.

Et pour cela une grande majorité des graines ont acquis la capacité de se déshydrater. On dit qu’elles sont orthodoxes. Cela leur permet d’attendre dans le sol, ou sur la plante mère, ou encore enfouies dans la végétation ou la toison d’un animal.

Attendre quoi ? que les conditions soient idéales pour leur germination. Par exemple, que le froid de l’hiver s’éloigne, que les prairies inondables se drainent, que la lumière revienne à la faveur d’une coupe forestière…

On utilise cette aptitude à la dessication pour conserver les graines à très long terme dans des banques de semences. Le jardinier fait de même lorsqu’il conserve ses graines de fleurs ou légumes en attendant la période de semis.

A l’inverse, certaines graines n’ont pas acquis cette capacité. Elles sont récalcitrantes à la déshydratation. Elles germent rapidement si les conditions sont bonnes ou bien elles meurent.

On peut citer le gland du Chêne ou la graine du Hêtre en milieu tempéré mais cela concerne surtout les espèces tropicales (Caféier, Avocatier, Hévéa...).

L’affaire se complique lorsqu’une graine orthodoxe est quiescente ou dormante. On vous en reparlera !