Référentiels

Référentiels taxonomiques et des statuts régionaux de la flore vasculaire

Le Conservatoire botanique national de Bailleul met à disposition l’ensemble de ses référentiels taxinomiques et statuts de la flore vasculaire pour la région des Hauts-de-France et la Normandie orientale (= Haute-Normandie).

Il est issu du système d’information DIGITALE.

Dans ce fichier vous trouverez, pour chaque taxon de plantes vasculaires, les statuts d’indigénat, de rareté, de menace, réglementaires, etc. pour la région des Hauts-de-France et le territoire de la Haute-Normandie.

Ce fichier contient également les correspondances avec le référentiel national TAXREF (version 12) de l’INPN.

Ces référentiels sont préconisés, par les SINP régionaux OBN-ODIN en Normandie orientale et RAIN en Hauts-de-France, pour la production d’observation de plantes vasculaires.

Liste des modifications principales apportées pour la version 3.1 par rapport à la version 3.0 :

1. Mise en correspondance vers TAXREF v 12.0 en remplacement de TAXREF v 10.0

2. Ajout des statuts pour le territoire des Hauts-de-France : le changement de périmètre régional a ainsi nécessité la mise à jour de nombreux champs d’information et en particulier ceux qui découlent de l’indice de rareté et du statut de menace. C’est notamment le cas des champs relatifs à l’intérêt patrimonial et aux déterminants de ZNIEFF.

3. Modification des critères d’attribution de taxon d’intérêt patrimonial //déterminant de ZNIEFF, pour le territoire des Hauts de-France : dans un souci de clarté dans l’utilisation des référentiels, il a été décidé de considérer que les plantes déterminantes de ZNIEFF et les plantes d’intérêt patrimonial correspondent à la même notion. Nous avons toutefois conservé deux champs d'information distincts, afin de pouvoir à l’avenir déterminer et diffuser un intérêt patrimonial pour des taxons avant qu’ils soient « validés » Déterminant de ZNIEFF par le CSRPN. Les deux champs d'information sont identiques pour cette version du référentiel, mais pourraient à l’avenir être différents pour certains taxons dont les statuts (présence, rareté, etc.) auraient été modifiés ou tout simplement pour tout nouveau taxon découvert dans le territoire.

4. Huit nouveaux champs d'information : Rang taxonomique, Clé BS ancien nom, Rareté détaillée, Tendance, Menace France, Menace Europe, Justification Déterminant de ZNIEFF, Règlementation EEE. Voir feuille "Structure table".

5. Nouveaux taxons et diverses corrections de libellé de taxon : elles sont décrites dans les métadonnées de "Référentiel taxonomique de DIGITALE. Version 3.1. DIGITALE (Système d’information floristique et phytosociologique) - Centre régional de phytosociologie agréé Conservatoire botanique national de Bailleul, 2019". https://www.cbnbl.org/referentiel-taxonomique-digitale

 

Liste modifications principales apportées pour la version 3.0 par rapport à la version 2.7 :

1. Une mise à jour globale de la systématique et de la nomenclature en suivant à de rares exceptions près le référentiel TAXREF v. 9.0 (GARGOMINY & al., 2015). Les versions plus récentes de TAXREF n’ont pu être utilisées. Dans le cas de la version 10.0, les changements ne concernent pas la flore vasculaire de métropoles. La version 11.0, qui contient des modifications liées à la classification systématique, a été diffusée postérieurement à l’analyse que nous avons effectuée entre le précédent référentiel du CBNBL et la version TAXREF 9.0.
Le champ systématique prend en considération l’ensemble des plantes vasculaires (Ptéridophytes et Spermatophytes) indigènes, naturalisées, subspontanées et accidentelles de la Région Hauts-de-France. Environ 150 plantes cultivées à des fins non strictement ornementales figurent également dans la liste.
Tous les rangs taxonomiques infraspécifiques [sous-espèce (subsp.), variété (var.), forme (f.) et cultivar (‘  ‘)], sont pris en compte.
Dans le cas des genres Rubus et Taraxacum, seules les espèces effectivement signalées dans le Hauts-de-France ou dans les régions voisines sont mentionnées. De nombreuses autres restent néanmoins à rechercher.
Les nouveautés du présent référentiel du point de vue taxonomique concernent donc principalement :
- L’intégration de la classification systématique moderne, basée essentiellement sur des analyses moléculaires (voir le site internet de l’ « Angiosperm Phylogeny Group » - APG),
- La mise à jour de nombreux taxons (abandon de taxons infraspécifiques ou au contraire élévation au rang d’espèce, changement de dénomination de taxons…).
La cohérence entre TAXREF 9.0 et la nouvelle flore de France, Flora gallica (TISON & de FOUCAULT [coords.], 2014) n’a pas été analysée mais les différences entre les deux approches semble infime.


2. Une mise en cohérence de l'ensemble des statuts pour les trois territoires, suite à la mise à jour systématique en TAXREF9. Ces modifications peuvent amener à l'ajout ou la suppression de taxons pour ces territoires.


3. CITES : prise en compte de modification des réglements pour les annexes A, B, C et D, pour l'application de la Convention CITES (Convention de Washington) au sein de l'Union européenne : Règlement (CE) n°338/97 du Conseil du 9 décembre 1996 relatif à la protection des espèces de faune et de flore sauvages par le contrôle de leur commerce [modifié par le Règlement UE n°101/2012 du 6 février 2012, le Règlement UE n°750/2013 du 29 juillet 2013, le Règlement (UE) n°1320/2014 du 1er décembre 2014 et le Règlement (UE) n°2016/2029 du 10 décembre 2016]. L’annexe C n’est pas concerné par des taxons de notre territoire.